La forme floue des fantômes


Drame contemporain, horreur
© Soulières Éditeur, 2014
Illustration : François Thisdale




Finaliste pré-sélection
Prix Jeunesse
des Libraires
2015


SÉLECTION
Communication-Jeunesse
2014-2015


— Qu'est-ce qui lui prend, tout à coup, à Anoushka, d'être aussi catégorique? Il me semble que nous lui avons bien prouvé que les fantômes n'existent pas.

Mon père me jette un coup d'œil intrigué, mais je fais comme si je ne le remarquais pas.

— Non, justement, Tristan. Nous lui avons démontré tout le contraire.


— Le contraire? De quelle manière?


— Tu te rappelles que j'ai l'ordinateur d'Antoine avec moi?


— Oui.


— Viens voir les images que la caméra a captées au cours de la nuit. Mais je t'avise tout de suite, Tristan.


— De quoi?


— C'est vraiment... vraiment effrayant.



Ce qu'en dit la critique:

Roman nerveux et captivant [...] ne se laisse pas refermer avant son dénouement. [...] Le lecteur, essoufflé (est) ébloui par l’adresse narrative du romancier.
Louis Cornellier
Le Devoir
 
On retrouve l’écriture coup de poing de l’auteur ; sa force de frappe est toujours aussi poignante. [...] Du très grand Bouchard.
Marie Fradette
La Presse+
Camille Bouchard tisse un récit captivant. […] Un livre que toute école secondaire devrait avoir en bibliothèque.
Paul-François Sylvestre
Le Nord

Bien plus qu’une histoire de fantômes, ce texte est un incontournable pour tous les étudiants du secondaire!
Anne-Marie Aubin
Journal Mobiles

Le roman de Camille Bouchard se dévore en quelques trop courtes heures. J’aurais vivement souhaité faire connaissance avec son oeuvre auparavant. 
Claude Daigneaul
Éditions  de la Noraye

Camille Bouchard sort encore une fois des sentiers battus pour notre plus grand bonheur.
Louise Turgeon
Planète Québec